Saga. Anglo-danois contre Russes paiens.

Logo saga

Aujourd’hui je sors de ma convalescence  « bloggienne » pour me fendre d’un petit article sur la partie de Saga jouée ce samedi à  Bruz, à l’invitation du club « des hussards d’Isengard ».

Mon partenaire et adversaire du jour, alias « Hagardunor », Mathias pour les intimes, est un joueur du cru rencontré il y a quelques semaines via le forum Studio tomahawk/Saga. Peintre aguerri et pro de la conversion à la green stuff, je le savais également redoutable avec ses fiers guerriers de l’est, pour l’avoir vu se défaire de byzantins et de gallois lors d’une précédente partie. N’ayant jamais affronté cette faction je m’attendais au pire.

Après avoir installé les décors sans attention particulière,  nous décidâmes d’un commun accord donc d’en découdre autour du  scénario « le combat des chefs ». Ce scénario de base étant idéal pour l’initiation ou après une longue inactivité. Ce qui était notamment mon cas.

Dès la mise en place je constatais la parfaite connaissance de son armée par mon adversaire. La mise en place de ses troupes était fluide et sans hésitation, tandis que moi je tergiversai pour savoir quel dispositif adopter. Qu’importe je n’ai jamais été très doué pour anticiper les parties.  Je préfère adapter ma conduite des opérations en cours de jeu.  J’optais donc pour un dispositif défensif mais qui s’avéra au final partiellement  inadapté.

Saga_ADvsRP_Bruz_150314 (13) Saga_ADvsRP_Bruz_150314

Heureusement que le jeu Saga n’est pas exclusivement  centré sur la manœuvre des troupes.

Saga_ADvsRP_Bruz_150314 (8)Bon pour la suite je vous ferais grâce du descriptif détaillé des six tours.

Le moins qu’on puisse dire c’est que la partie fut épique et acharnée. Le sort de cette bataille tournant d’ailleurs successivement  d’un camp à l’autre pour finalement en favoriser un au tout dernier tour.

Pour résumer voici les moments clés.

2ème tour:  Après un tour d’observation mon seigneur charge son homologue appuyé par une unité de garde et boosté par des capacités de mon plateau. Mon adversaire épaulé par 4 de ses 8 gardes décide de ne pas mettre de dés en défense et nous voilà à nous échanger pas moins de 27 dés d’attaque. (16 pour moi 11 pour mon adversaire) A l’issue des jets de dés, je me désengage avec une perte de plus dans mes rangs.

Saga_ADvsRP_Bruz_150314 (5)

4ème tour: Profitant de sa supériorité numérique après avoir exploité la fatigue pour éliminer mon dernier garde, le seigneur Rus me rend la monnaie de ma pièce et charge l’infortuné Earl retranché dans les bois. Après avoir éliminé quelques gardes, je me retrouve à devoir sauvegarder 9 touches sur 4+. Ce que je fais avec une chance insolente. Le tournant de la partie à mon sens.

Saga_ADvsRP_Bruz_150314 (16)

5ème tour:  Mon adversaire utilise « Colère de l’Est », une capacité de son plateau afin d’en finir avec mon seigneur avant que des renforts ne le rejoignent. Au bilan il y perd 1 guerrier et 2 gardes, je perds également un guerrier mais mon seigneur en réchappe par miracle.

Saga_ADvsRP_Bruz_150314 (18)

6ème tour: Bénéficiant enfin du renfort conjoint de mon unité de guerrier envoyé à proximité du combat (pour encaisser les pertes) et de mon unité de garde intacte, je décide de défier à nouveau le seigneur rus païen. A l’issue d’une nouvelle passe d’arme sanglante, et de la mort de ses 2 derniers gardes, je viens finalement à bout de mon ennemi et remporte la victoire in extrémis.

Saga_ADvsRP_Bruz_150314 (14)

En conclusion, j’ai eu beaucoup de chance de m’imposer alors qu’à deux reprises Mathias qui maîtrisait incontestablement mieux sa faction que moi, a eu l’occasion de me donner le coup de grâce. La partie fut passionnante, du fait de l’âpreté des combats et de la menace permanente dans laquelle mon seigneur se trouvait dès le deuxième tour.

Au final, un super moment passé avec un adversaire redoutable et particulièrement fairplay.

Un vrai plaisir de jeu à renouveler sans modération.

Hagar-dunor-journal-mickey

Publicités
Cet article, publié dans Club, Parties, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Saga. Anglo-danois contre Russes paiens.

  1. Herk dit :

    Hé hé, je vois que ta « chance insolente » fait toujours des merveilles pour te sortir des situations désespérées ! Ne devrais-tu pas rajouter à tes points d’armées ta capacité quasi-télékinétique à influencer tes jets de dés ?! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s